Immobilier : Demande en hausse dans toute la France

Posté le : 04/07/2016

Toutes les catégories d’acquéreurs sont de retour, notamment les investisseurs, séduits par l’immobilier ancien, qui offre un rendement attractif.
Les candidats à l’achat plébiscitent plus particulièrement les petites surfaces : studio ou deux pièces pour les appartements (60% de la demande) et maison d’une à deux chambres (47% de la demande). Sur ce type de biens, investisseurs et primo-accédants se retrouvent en concurrence très forte : les premiers souhaitant acquérir ces surfaces adaptées à la location, les seconds s’y intéressant pour des raisons budgétaires. Tous font preuve d’une réelle motivation à l’achat et profitent de prix ayant sensiblement diminués ces quatre dernières années, ainsi que de taux d’emprunt à un niveau historiquement bas. En revanche, les grandes surfaces concentrent respectivement que 13 et 14% de la demande.

Sous la pression de la demande et des transactions, le stock de biens à vendre peine à se reconstituer (-0,5% au niveau national). Une tendance que l’on retrouve aussi bien à Paris (-2%), qu’en Île-de-France (-1,1%) ou en régions (-0,3%). Même si les mises en vente de confort, après avoir totalement disparu, font un léger retour, elles ne permettent pas de compenser cette dynamique. Les biens ne se libèrent donc pas à un rythme suffisant et l’offre de petites surfaces reste nettement insuffisante (35% pour les appartements d’une ou deux pièces et 19% pour les maisons d’une ou deux chambres) face à une demande qui explose.