Les inégalités se creusent en France

Posté le : 14/11/2016

Elles se sont même accentuées parmi les ménages les plus modestes. Le patrimoine moyen des 10 % de ménages les moins dotés, presque intégralement constitué de comptes-chèques et de livrets d’épargne réglementée, a en effet diminué de 30,2 %. Le rapport entre les 10 % les mieux lotis et les 10 % les moins dotés a augmenté d'un tiers sur la période. Enfin, au sein des 10 % de ménages les moins dotés, l'inégalité patrimoniale s'est également fortement accentuée. L'immobilier reste la composante la plus importante du patrimoine brut des ménages (61 %). Il est également l'élément révélateur des inégalités. Les ménages les plus modestes n'ont pas accès à la propriété : seul un quart des 50 % les moins bien dotés sont propriétaires, alors que chez les 10 % les plus riches, ils sont 95 % à posséder au moins un bien immobilier. L'INSEE observe néanmoins une progression de l'immobilier chez les ménages les plus jeunes (part de 14,6 % chez les moins de 30 ans, + 4,2 points), à la faveur d'un contexte de taux bas. Début 2015, la moitié des ménages déclaraient un patrimoine brut supérieur à 158 000 €.