Impôts : l’année qui change tout !

Posté le : 17/04/2017

Le gouvernement a lancé la campagne 2017 de l'impôt sur le revenu, qui étend cette année l'obligation de télédéclarer aux foyers percevant plus de 28.000 euros et qui servira de base de calcul pour le prélèvement à la source l'an prochain. Alors que les imprimés de la déclaration d'impôt sur le revenu sont déjà arrivés dans les boites à lettres de certains contribuables, la Direction générale des finances publiques (DGFIP) a lancé le 13 avril la campagne pour la déclaration des revenus de 2016, au lendemain de l'ouverture du service de déclaration en ligne sur le site impots.gouv.fr (accessible depuis le 12 avril). 

Voici les dates à retenir pour remplir cette déclaration - pour les imprimés papier - ou en ligne sur Internet (ce qui est obligatoire* si la résidence principale est équipée d'un accès Internet et si le dernier revenu fiscal de référence était supérieur à 28 000 euros). 
• Date limite de dépôt de la déclaration papier : le mercredi 17 mai à minuit. 
• Délais supplémentaires pour les télédéclarants sur le site impots.gouv.fr :
- Départements 01 à 19 : mardi 23 mai à minuit ; 
- Départements 20 à 49 : mardi 30 mai à minuit ; 
- Départements 50 à 974/976 et non-résidents : mardi 6 juin à minuit. 

Les personnes qui estiment ne pas être en mesure de remplir leur déclaration sur Internet peuvent continuer à utiliser une déclaration papier
Les télédéclarants auront plus de temps pour effectuer leur déclaration, les dates limites de souscription allant du 23 mai au 6 juin selon les départements, contre le 17 mai pour les contribuables qui optent pour la voie postale.

La campagne 2017 est aussi marquée par la préparation du prélèvement à la source, même si cette réforme, censée être mise en oeuvre dès janvier 2018, reste suspendue aux résultats de la présidentielle, plusieurs candidats ayant annoncé leur intention de revenir dessus.
En s'appuyant sur les déclarations de revenus, l'administration fiscale doit calculer les taux d'imposition de chaque contribuable qui seront in fine transmis à leurs collecteurs d'impôt (entreprises, caisses de retraites, collectivités...). 

Ce taux sera d'abord communiqué au contribuable, sur son avis d'imposition, en août ou début septembre. Celui-ci aura alors la possibilité d'opter pour un taux neutre ou individualisé afin que son employeur ne puisse pas "deviner", d'après son taux de prélèvement, le niveau de ses autres revenus ou de ceux de son conjoint.