Location touristique, la traque s’accélère

Posté le : 26/08/2018

1,38 million d’euros d’amendes ont été infligés à des propriétaires de meublés touristiques illégaux à Paris entre le 1er janvier et le 15 août, soit davantage que sur l’ensemble de l’année 2017. Ces chiffres, publiés par RTL, ont été confirmés, mercredi 22 août, par Ian Brossat, adjoint au logement (PCF) à la mairie, qui précise que la plupart des annonces provenaient d’Airbnb. Au total, 111 logements sont concernés, soit déjà 30 de plus que l’an passé, pour une moyenne de 12 000 euros d’amende. Il s’agit de « multipropriétaires », qui sont, en réalité, des professionnels déguisés en amateurs.